Que je vous dise comme cette année dans cette prépa a été agréable pour moi !

Mon parcours de la combattante pour décrocher une place en école d’orthophonie s’est déroulé en 2 étapes.

En novembre 2017, après un bilan de compétences (je suis en reconversion professionnelle) et sur les conseils d’une orthophoniste, j’ai préparé le concours de Paris en m’inscrivant sur le CNED. Me voici admissible à l’écrit ! Je me suis donc préparée à l’oral, mais sans avoir vraiment anticipé cette partie, sans m’être très bien préparée finalement, sans avoir bien géré mon stress le jour venu et … échec, je suis recalée.

Heureusement, j’avais préparé mon « kit de survie » sur mon bureau d’ordi, intitulé plan B, consistant en une pré-inscription à la prépa publique de Villetaneuse. J’ai aussitôt rédigé une lettre de motivation et rencontré la responsable de promo en passant un entretien. Ouf ! Me voilà acceptée dans cette prépa ! Je passerai un été plus tranquille, sachant comment attaquer la deuxième manche à la rentrée.

En septembre 2018 donc je repars, et plus toute seule cette fois-ci.

Que je vous dise comme cette année dans cette prépa a été agréable pour moi ! Reprendre les études à la fac, apprendre pleins de choses, pleins de mots, de la bio, en retenant l’essentiel selon les concours que l’on vise. Puiser des trésors d’informations, être accompagnée par des trésors de professeures, toutes femmes, toutes différentes et toutes compétentes ! J’avais des camarades de promo aussi, source de motivation mutuelle ne serait-ce que par notre présence régulière et notre sérieux. J’ai aussi constitué un couple de travail avec ma binôme, et passé avec elle des heures studieuses mais heureuses à la bibliothèque.

Résultats des courses : j’ai été admise en liste principale à l’école de Paris ; et à Lille aussi, qui était mon plan B. Ainsi qu’à l’école de Caen en liste complémentaire, mon plan C. En effet, sur les conseils de Mme Simatos, j’ai assuré mes arrières et ça m’a donné l’assurance nécessaire pour assurer à l’unique concours que je voulais réussir, soit Paris.

Je suis donc très reconnaissante à toute l’équipe de m’avoir tirée d’affaire, et de m’avoir menée à la victoire. Contente d’être passée de « l’autre côté ».

Agnès

A propos L'équipe pédagogique du DU orthophonie

Les responsables de la préparation aux concours d'orthophonie de l'université Paris 13
Cet article a été publié dans Témoignage. Ajoutez ce permalien à vos favoris.